publicité

Montdidier (80): bilan de la chaufferie à bois

Depuis 2008, cette commune de la Somme est pilote en matière d'énergies renouvelables.

  • Jennifer Alberts
  • Publié le 10/05/2012 | 16:20
image_73849234.jpg

Et Montdidier ne manque pas d'arguments pour se placer à l'avant-garde de la gestion communale des énergies renouvelables: cette ville de 6.500 habitants produit elle-même son électricité grâce au 1er parc éolien public de France qui compte 4 éoliennes et à un champ photovoltaïques de 1.200 panneaux solaires.

Et pour chauffer plusieurs de ses bâtiments publics, la ville a mis en place un réseau de chaleur au bois, géré par une régie communale.

La chaufferie est alimentée par les "déchets" sylvicoles de la forêt voisine de Ressons: les troncs des arbres partent pour les scieries tandis que les branchages sont broyés puis transformés en plaquettes. Les économies commencent à ce stade de fonctionnement du réseau de chauffage de Montdidier: "locavore", il offre une emprunte carbone moindre.

Avec un coût de l'ordre de 61 euros du Mégawattheure (contre 91 euros pour le gaz et 101 pour le fioul), le chauffage au bois permet a ses clients des économies de 7 à 34%.


Montdidier et les énergies renouvelables par france3picardie

Mais un tel système a un coût d'installation non négligeable: celui de Montdidier a déjà coûté 1,8 millions d'euros et la facture devrait atteindre les 3 millions avec les travaux de développement prochainement programmés. La note est subventionnée aux 3/4 par l'Etat et les collectivités locales.

Un tel réseau de chaleur au bois n'est donc pas viable sans aides financières.

les + lus

les + partagés