publicité

La "fabrique des enfants parfaits" de Lamorlaye

En 1944, Lamorlaye (60) a abrité le seul Lebensborn de France où les nazis faisaient naître des "enfants parfaits".

  • Jennifer Alberts
  • Publié le 27/04/2012 | 10:19
image_73630630.jpg
video title

Les "enfants parfaits" de Lamorlaye (60)

en 1944, Lamorlaye a abrité le seul Lebensborn de France où naissaient des "enfants parfaits" selon les critères raciaux du régime nazi.

Le projet était secret...Si secret que même en Allemagne, il était ignoré...Il faut dire que Himmler, le chef des SS, et les raciologues du régime considéraient la France comme un pays "abâtardi"...En principe donc, il n'aurait jamais du accueillir un Lebensborn...

Mais les pertes sur le front de l'Est change la donne: le régime SS a besoin de combattants...Il va donc les fabriquer lui-même...

Une vingtaine de naissances

C'est ainsi que, de février à août 1944, le seul Lebensborn de France est installé en Picardie, à Lamorlaye (60).

C'est là que naissent le fruit des relations entre françaises ou belges, et officiers SS. C'est là que les "enfants parfaits" voient le jour. Les ascendants raciaux des mères sont examinés à la loupe, tant leur généalogie que leur physique, soumis aux critères de la race aryenne.

Les autorités nazies l'ont baptisé West Wald, Forêt de l'Ouest et installé dans l'ancienne demeure de la famille des chocolats Meunier. Réquisitionné depuis le début de la guerre, le Manoir de Bois-Larris voit naître entre ses murs une vingtaine d'enfants en 7 mois de février à août 1944. Les mères sont françaises ou belges et correspondent aux critères aryens établis par les raciologues du régime nazi. Les pères, des officiers SS...

image_73631820.jpg

Des enfants fantômes en France

Les prénoms sont choisis par les allemands et les enfants sont baptisés selon le rite nazi...Même l'Etat Civil français ne sait rien de ces enfants...

Quant à la mère, elle se voit offrir deux options: soit elle abandonne purement et simplement son bébé qui sera ensuite adopté par une famille allemande soigneusement sélectionnée pour ses convictions et ses engagements politiques en faveur du régime en place, soit elle décide de s'expatrier en Allemagne avec son enfant...

Un centre de réadaptation pour enfants handicapés

Les enfants sont évacués vers l'Allemagne en 1944, lorsque la débâcle commence pour les allemands. Une fois la guerre terminée, ils sont pris en charge par la Croix Rouge qui s'occupe de leur trouver une famille d'adoption...Beaucoup ignorent encore aujourd'hui l'histoire de leurs origines et de leur naissance...Pour ceux qui savent, les choses sont souvent loin d'être simples...

Ironie de l'histoire et de l'Histoire: le Bois Larris accueille aujourd'hui un centre de réadaptation fonctionnelle pour enfants...géré par la Croix Rouge.

A lire sur le sujet, La fabrique des enfants parfaits de Boris Thioley aux éditions Flammarion.

les + lus

les + partagés