publicité

Kéolis, nouvel opérateur pour les bus amiénois

Mercredi, Amiens Métropole a choisi le nouveau gestionnaire d'Amétis, le réseau des bus amiénois.

  • Jennifer Alberts
  • Publié le 20/04/2012 | 09:19
image_73452075.jpg
video title

Kéolis, nouveau gestionnaire des bus amiénois?

Amiens Métropole doit bientôt se prononcer sur la délégation de services publics des transports en commun de l'agglomération. Kéolis, filiale de la SNCF, semble en bonne place.

Le groupe Kéolis, spécialisé dans le transport en commun, semble être le mieux placé pour remporter le marché qui courra sur une période du 1er juin 2012 au 31 décembre 2017. Il faut dire que le plan présenté promet un renouveau alléchant du réseau des transports en commun amiénois.

Un réseau clairement défini et structuré

Dans son offre de reprise, Kéolis a entièrement redessiné le réseau des bus dans Amiens et sa métropole. Un réseau qui est axé autour de 4 grandes lignes (est-ouest, nord-sud et nord-est) qui circuleront chaque jour de la semaine, dimanche compris, de 4h à 1h du matin, avec des fréquences de desserte de 10 minutes.

A cette colonne vertébrale du nouveau réseau, s'ajoutent 2 lignes rapides: une reliant entre Amiens-Nord et l'hôpital-sud/le campus universitaire, l'autre allant vers les mêmes destinations mais en partance d'Etouvie.

Enfin, une ligne circulaire autour d'Amiens, des lignes reliant les lignes principales et des lignes suburbaines sont également prévues.

Nouvelles politiques des tarifs et de management

Les tarifs devraient être entièrement revus pour être plus attractifs et surtout mieux adaptés à chacun des publics empruntant les transports en commun: jeunes, étudiants, scolaires, chômeurs, revenus modestes....

Côté entreprise, Kéolis ne compte pas licencier même si le groupe prévoit un fonctionnement avec 396 agents, contre 470 actuellement chez Amétis: le jeu des départs volontaires devrait permettre l'ajustement. Les intérimaires ne devraient cependant pas être conservés. il est par ailleurs prévu que des agents Kéolis viennent prêter main forte à leurs nouveaux collègues pendant 6 mois.

Enfin, dans le projet présenté par Kéolis, la direction devrait être issue du groupe, notamment des directions régionales mais l'encadrement actuel d'Amétis ne devrait pas être mis à l'écart.

Un groupe international

Présent dans 11 pays (Allemagne, Australie, Belgique, Canada, Danemark, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Norvège, Pays-Bas, Portugal et Suède), Kéolis gère les réseaux de transports en commun de plusieurs villes en France: Lille, Bordeaux, Rennes, Lyon ainsi que les Bus verts du Calvados.

Le groupe affiche pour 2010 un chiffre d'affaire de 4,1 milliards d'euros, en augmentant de 20% par rapport à 2009, dont 45% se font à l'étranger.

En 2010, Kéolis employait 30.800 personnes en France.

les + lus

les + partagés