publicité

La tablette tactile au service des élèves déficients visuels au collège Fernel à Clermont dans l'Oise

Depuis un an et demi Maud Védérine mène une expérimentation unique en France avec ses  6 élèves non-voyants et malvoyants dans sa classe d'Unité Localisée pour Inclusion Scolaire- Trouble de la Fonction Visuelle (ULIS-TVL).  

  • Par Halima Najibi
  • Publié le 05/02/2013 | 12:40, mis à jour le 05/02/2013 | 16:07
© ulis60
© ulis60
Grâce à "Tact2voice" (dispositif de lecture et de production d’images tactiles enrichies), un logiciel français téléchargeable gratuitement, Maud Védérine propose à ses élèves déficients visuels des activités sur iPad qui associent à la fois le toucher, l'ouïe et la vue. Pendant le cours, l'élève dispose d'un casque audio et d'une tablette. Sa main est alors guidée par les commentaires de l'enseignante. Du coup Maud Védérine dispense le même cours à l'ensemble de la classe.

La tablette tactile expliquée par Maud Védérine, une enseignante specialisée au collège Fernel de l'Oise un film de Vincent Beziade


Le projet est partie d'un constat comment faire passer à des élèves déficients visuels scolarisés en 3ème l'épreuve obligatoire d'histoire des arts ?

Le procédé est simple, l'enseignante entre sa fiche pédagogique images et commentaires sur la fonction "monteuse" de la tablette. Grâce à des zones tactiles, les informations sont délivrées aux élèves.

Les dessins thermogonflés prennent du relief, ils sont ensuite posés sur les dessin numériques et l'enfant fait glisser son doigt sur les endroits en relief ou en braille.

Avec la fonction "liseuse", l'élève va travailler ses exercices en classe sur l'histoire des arts. Grâce aux zones tactiles avec des différents modes (noms, descriptions, jeux sous forme de questions réponses). 

Quand à l'enseignante elle peut ajouter toutes les informations qu'elle souhaite et même les adapter selon le niveau des élèves 

L'utilisation de la tablette permet de développer l'autonomie des enfants. "Ils adorent travailler sur l'iPad, ils ont accès aux oeuvres d'art, et ils développent leur culture générale", de plus cet outil peut-être accessible à toutes les personnes atteintes d'un handicap moteur, ou a des élèves ayant des difficultés d'apprentissage . Souligne Maud Védérine.    

Les iPad sont prêtés par l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA), cette expérimentation a aussi le soutient du Service de soin et d'Aide à l'Intégration des Déficients Visuels (SAIDV).

La principale du collège Fernel Marie-Claude Hippolite  ajoute que le conseil général a l'intention l'an prochain d'abandonner l'ordinateur au profit de la tablette pour chaque collégien de l'Oise. 

Les autres projets dans l'Oise d'utilisation  des technologies dans l'enseignement

les + lus

les + partagés